Alain Malraux
Écrivain
Président de la Commission Malraux

C‘était il y a plus d’une décennie…

La Commission Malraux avait été instituée dans le cadre des commémorations du Cinquantenaire de la création du Ministère de la Culture, voulue par le Général de Gaulle pour André Malraux. L’une de ses premières missions avait été la rédaction d’un Livre Blanc remis à l’Élysée, pour tracer un bilan et des perspectives sur l’Europe de la Culture.

D’emblée, un grand nombre d’Ambassadeurs avaient participé à sa rédaction. Ce sont eux que nous retrouverons aujourd’hui, placés sous le patronage du Comité de l’Europe, tant il est vrai qu’il est toujours particulièrement intéressant de voir comment sont devenues réalité (ou non !) les situations que l’on décrivait a priori…

De nombreuses personnalités — dont certaines nous ont, hélas, quittées — nous avaient également accompagnées en soutenant les actions menées.

Des noms tels que les Ministres Lucien Neuwirth, Jacques Legendre, Frédéric Lefebvre, mais aisé S.E. Bernard Dorin, Ambassadeur de France et Conseiller d’État, S.E. Alain Briottet, qui fut le Secrétaire général de l’Institut Georges Pompidou, S.A. Laure de Beauvau-Craon, l’ancien Président du Conseil International de la danse auprès de l’UNESCO, Mario Bois, le Consul honoraire Camille Oostweggel, Président du Musée du Gouvernement espagnol de Maastricht, sans oublier Annick du Roscoät, la Présidente du Haut Comité National de la Francophonie ou René de Obaldia, de l’Académie française, pour n’en citer que quelques-uns, avaient senti parmi les premiers combien les années qui s’ouvraient allaient être décisives pour le monde de la culture.

En cette période de profonds bouleversements, où l’Europe est à nouveau confrontée à la guerre, je me réjouis qu’à l’occasion du 90ème anniversaire de la parution de la Condition humaine, soit publiée une nouvelle édition de ce recueil de témoignages, inséré au sein d’un numéro spécial du Journal du Parlement.

Parce que “la culture nous apparaît d’abord comme la connaissance de ce qui a fait de l’homme autre chose qu’un accident de l’univers”, pour rappeler André Malraux, en celle-ci résident d’abord et surtout la clé et l’avenir de notre Condition humaine

Alain Malraux